Histoire de la compagnie


Royal Caribbean International

La Royal Caribbean Cruise Line a été fondée en 1968 par Anders Wilhelmsen & Company, I. M. Skauge & Company et Gotaas Larsen qui sont toutes les trois des sociétés maritimes norvégiennes.
Deux ans plus tard la nouvelle compagnie met en service son premier navire, le Song of Norway. L’année suivante le Nordic Prince est présenté et en 1972 le Sun Viking.
Quatre ans après le Song of Norway est rallongé de 25 mètres environ.

La société Royal Caribbean atteint une renommée mondiale quand en 1982 le Song of America, dans l’ordre de grandeur, devient le troisième navire du monde à être inauguré.

En 1986 la Royal Caribbean Cruise Line acquiert un terrain côtier à Haïti. La nouvelle destination s’appelle Labadee et les clients de la Royal Caribbean Cruise Line peuvent s’y rendre en exclusivité.

En 1988 la Royal Caribbean Cruise Line fusionne avec Admiral Cruise et devient Royal Admiral Cruises mais elle reprendra son nom initial plus tard. Après une restructuration de l’entreprise, le Sovereign of the Seas, le plus grand navire de croisière de son temps, construit en France à Saint-Nazaire par les Chantiers de l’Atlantique, est mis en service. Deux ans après le Nordic Empress et le Viking Serenade rejoignent la flotte et l’entreprise continue son expansion. Dans la même année la Royal Caribbean Cruise Line acquiert sa deuxième destination privée, Little Stirrup Cay, dont le nom est changé en Coco Cay.

L’année suivante le Monarch of the Seas prend la mer, le troisième bateau de la catégorie Sovereign. Le Majesty of the Seas est prêt un an plus tard. La capacité élevée du nombre de passagers et la part du marché qui s’accroissent encouragent la RCCL en 1993 d’aller à la Bourse.

Dans les années qui suivent, l’expansion de l’entreprise continue. Le nouveau siège principal à Miami s’achève. L’année 1995 voit la livraison du premier navire de la classe « Vision », le Legend of the Seas construit aux Chantiers de l’Atlantique (maintenant STX France) à Saint-Nazaire.

L’entreprise fait du bénéfice et deux nouveaux bateaux quittent le chantier naval, le Splendour of the Seas et le Grandeur of the Seas.

En 1996 la compagnie signe un contrat avec Aker Yards pour faire construire de nouveaux navires ayant une capacité de 130 000 tonneaux. Le premier bateau de la société, le Song of Norway est vendu et deux nouveaux bateaux de la catégorie Vision sont mis en service, le Rhapsody of the Seas et le Enchantment of the Seas.
L’entreprise achète Celebrity Cruises et change le nom Royal Caribbean Cruise Line en Royal Caribbean International. L’année suivante le Song of America et le Sun Viking sont retirés. En 1998 le Vision of the Seas prend la mer, le dernier navire de la classe Vision.

En 1999 le Voyager of the Seas quitte le chantier naval. C’est à ce moment le plus grand navire du monde et il attire l’attention des médias. Suivent le Explorer of the Seas et le premier bateau de croisière écologique, le Radiance of the Seas, ainsi que la nouvelle destination, Alaska. En 2002, le Navigator of the Seas et le Brilliance of the Seas, le deuxième bateau de la classe Radiance, sont lancés.

On installe des murs d’escalade sur le Serenade of the Seas et le Mariner of the Seas. Ces murs sont dorénavant un insigne de marque de la Royal Caribbean. Le Jewel of the Seas est lancé en 2004, le Nordic Empress est rénové et prend le nom de Empress of the Seas. En 2004 aussi, le Enchantment of the Seas est agrandi de 22 mètres.

En novembre 2006 RCCL achète Pullmantur Cruises à Madrid.

​Aujourd’hui c’est la compagnie de croisière qui détient les plus grands bateau du monde avec le lancement de la classe oasis leurs bateau mesure 362 mètres de long, 70 mètre de haut et 47 mètre  de large.

Sa flotte est aujourd’hui composée de 25 navires. Leurs paquebots sont répartis en huit classes.